La dépendance, un enjeu civilisationnel

Publié le 02/04/19

Voir l’article original

Avec l’allongement de la durée de vie, le nombre de personnes en perte d’autonomie va bondir d’ici à 2060. Ceci pose un très lourd problème de financement et soulève également un défi : quelle place pour les personnes dépendantes dans notre société ?

En l’espace d’un demi-siècle, l’espérance de vie a fait un bond extraordinaire. Grâce à l’amélioration des conditions de vie et aux progrès de la médecine, nous pouvons espérer vivre bien plus longtemps que ceux qui nous ont précédés. C’est évidemment un motif de réjouissance, mais l’allongement de la durée de vie est aussi un défi pour nos sociétés : comment y intégrer les personnes âgées qui vont être de plus en plus nombreuses ?

La vieillesse est un paradoxe. Alors que nous aspirons tous à la connaître et qu’elle est le signe d’une vie bien vécue, elle est perçue comme un fardeau, comme un attribut un peu honteux qu’il nous faudrait masquer. C’est bien sûr tout l’inverse qu’il faut faire, ce qui nécessite de nous atteler dès maintenant au chantier de l’accompagnement des personnes âgées et de leur autonomie…

Lire la suite